La fleur de coton: ça sent bon
Partager

la fleur de coton : La connaissez-vous vraiment ?

Des lingettes, une bougie, de la lessive, un spray désodorisant, un parfum d’ambiance et même du papier toilette. Un point commun entre tous ces produits ? OK, on les trouve dans nos salles de bain, mais surtout (enfin c’est là où on veut en venir) ils sentent souvent la fleur de coton. Une odeur que nous connaissons tous et que nous adorons. Elle nous transporte vers un sentiment de fraîcheur et de propreté . Une odeur qui nous est très familière pourtant, si nous faisions l’appel à main levée des Français ayant déjà traversé un champ de cotonniers en fleur… La foule risquerait bien de ressembler au crâne de Jason Statham : personne à l’horizon. On reprend donc les bases et on vous fait une fast-story sur la fleur de coton.

Dans “fleur de coton” il y a “coton”

La fleur de coton sous toutes ses formes.
Visuel réalisé par Sara Tantane

Déjà, on va revenir aux bases de la fleur de coton: le coton, qu’est-ce que c’est ? Le produit final, on peut aussi le trouver dans nos salles de bains. Tapis de bains, serviettes de bain et cotons hygiéniques… en bref, il est présent dans une grande majorité des produits textiles que l’on trouve aujourd’hui sur le marché.

Passons à l’explication des étapes préliminaires. Avant d’être un tissu, le coton est généralement un fil. Ce fil est composé de fibres de coton entrelacées. Vous savez, ces petites fibres ondulées que l’on voit parfois dépasser de nos T-shirts : c’est ça le coton brut. Lorsqu’il est dans son état naturel, dans un champ, prêt à être récolté, il se présente sous forme de petites ou moyennes boules. Ici se concentrent des fibres blanches accrochées à la fleur de coton séchée, ou même à un arbuste complètement mort. Pour que vous visualisiez, c’est un peu comme les boules de coton que l’on se mettait dans les oreilles (avant l’invention des Quies) quand on ne voulait plus entendre la personne qui ronfle à côté de nous. 

Après la fleur de coton vient le fruit

Jusqu’ici, on ne pense pas vous avoir appris grand-chose. Les instagrameuses nous avaient déjà bien éduqués visuellement sur ce sujet en profitant de la tendance des fleurs de coton séchées. On ne va pas se mentir, on a été inondé d’idées déco « hyper originales ». Ces branches de cotonniers séchées portent encore leurs fruits : ces fameuses boules de coton. Parce que oui, la fibre de coton n’est pas issue de la fleur de coton, mais bien du fruit du cotonnier ! 

Le coton, c’est quel type de fruit ?

Un fruit qui, comme les autres, contient au centre de sa chair fibreuse, les graines qui lui permettent de se reproduire. Ces graines sont, dans l’agriculture, mécaniquement séparées des fibres et conservées pour devenir les fleurs de coton et les arbustes des années suivantes. 

Un fruit qui nécessite une grande sécheresse durant toute sa maturité pour pouvoir être récolté. Planté en avril, il grandit grâce à un arrosage intensif pendant les premiers mois de son évolution, vers sa forme de fleur de coton, pour être ensuite littéralement asséché. 

Enfin, un fruit qui ne se mange pas ! On le rappelle à ceux qui auraient entendu parler de régimes miracles : le coton n’est pas une denrée nourrissante !

Du coup, la fleur de coton, qu’est-ce que c’est ?

Bougie senteur Fleur de Coton: La bougie que votre intérieur va adore.
Visuel réalisé par Sara Tantane

La fibre de coton, forme sous laquelle nous côtoyons le coton au quotidien est donc LE FRUIT du cotonnier. Un fruit sans odeur. Le doux parfum du coton que l’on retrouve lorsqu’on est assis sur la cuvette de nos toilettes est celui de LA FLEUR de coton. Celle qui évolue vers le fruit. Cette fleur de coton est beaucoup plus fragile et confidentielle.

On a beaucoup moins l’habitude de la voir sur nos sprays aérosols, elle nous réserve pourtant de nombreuses surprises. Elle bourgeonne, environ deux mois après la plantation des graines de coton. La fleur de coton se dévoile, blanche, pure, comme le fruit dont elle est à l’origine. Par la suite, elle prend de l’assurance et ose porter du jaune. SO-LAIRE. Phase transitoire vers sa tenue de maturité : la robe rose. Elle ressemble, à ce moment-là, à la fleur d’hibiscus (une cousine dont on retrouve aussi l’odeur dans les parfums made in toilettes). Après avoir révélé sa dernière tenue, la fleur de coton se transforme en une capsule qui renferme le fruit qu’elle libérera après avoir séché. Et la boucle est bouclée.

C’était la fast story de la fleur de coton On espère que vous en savez un peu plus sur le cotonnier, sa fleur et son fruit. Si vous savez faire la différence, notre mission est réussie ! Pensez-y la prochaine fois que vous aurez besoin de camoufler vos traces olfactives. PS : Même dans cette situation, on n’oublie pas de penser à l’environnement. Adoptons une conduite durable donc finis les aérosols !

Partager