Partager

L’histoire de “Made In” : Le bonnet d’âne Made In commerce.

Si vous nous lisez, vous ne pouvez sans doute pas vous souvenir d’un monde sans “Made In”. De la traçabilité pour le consommateur, comme c’est gentil… Sauf que l’intention n’y était pas vraiment. On vous présente la Fast Story ou plutôt l’histoire de la mention “Made In”.

Les savoir-faire au coeur de la valeur d’un pays.

On l’a tous fait. Quand on n’a pas le temps d’apprendre, on copie sur nos camarades. À la fin du 19e siècle, c’est la révolution industrielle et le début des exportations en Europe. Une façon de maximiser les profits pour certains, mais l’Allemagne est à la traîne. N’ayant pas un savoir-faire qui le rende compétitif, le pays s’est trouvé sa propre spécialité : le recopiage. Grâce à une main d’œuvre très bon marché et des fabrications à la chaîne. L’Allemagne recopie les produits de ses voisins en cassant les prix. Ils rendent ainsi service au porte-monnaie des consommateurs même si la qualité n’est pas vraiment au rendez-vous.

Extrait du film "Retour vers le futur" Marty s'exclamant "Son of a Bitch, stole my idea !"
Source: Giphy

Le “Made In”, à la base, ce n’était pas pour mettre en valeur…

Dans le commerce, les bonnes notes, ce sont les ventes. Les, jusqu’ici, intellos du commerce européen, que sont la France et surtout la Grande-Bretagne, voient d’un mauvais œil cet élève Allemand qui prend de plus en plus de place. C’est donc pour rester premier de la classe que les Britanniques ont décidé d’inscrire la mention “Made In Germany” sur les produits importés du pays. Une façon d’indiquer aux consommateurs “Attention ! Mauvaise qualité, ce n’est pas de chez nous”. Le remake commercial du bonnet d’âne.

Gif d'un bonnet d'âne estampillé "Made in"
Source: Gif par Sara Tantane

… Mais maintenant, ça l’est !

À force de faire, on finit par apprendre. Avec l’expérience, les produits allemands se sont perfectionnés. Jackpot pour le consommateur : des produits de qualité et pas cher. La mention “Made In Germany”, qui devait ralentir les ventes, est donc devenue gage de qualité, boosteur de ventes. Comme un pied de nez à ceux qui le pointaient du doigt. Le pays va, de lui-même, apposer la mention sur tous ses produits. Un bonnet d’âne qui devient tendance puisque d’autres pays vont, à leur tour, copier ce nouveau premier de la classe et apposer, eux aussi, leur mention “Made In”.

C’était la Fast Story du “Made In” ou comment les suiveurs deviennent meneurs. Vous comprenez maintenant pourquoi le “Made In” s’écrit en Anglais. 

Le rappeur Drake s'exclamant "WOW" devant son téléphone.
Source: Giphy
Partager